La plage

La plage c’est le soleil, le sable et les femmes. Par ailleurs, il s’agit du moment idéal pour finaliser les travaux entrepris péniblement durant le printemps et rentabiliser le pognon lâché dans les roses blanches. Sans oublier également qu’elle représente un endroit qui catalyse bon nombre de fantasmes…

Tout d’abord, c’est un lieu permettant de conclure dans un environnement romantique. Nous avons tous en tête l’image d’Épinal du couple regardant le coucher de soleil avec des papillons plein le ventre. Les flammes qui s’en dégagent à une unité astronomique s’occupent alors du reste, le soleil nous envoyant une flopée de protons par milliards pour nous réchauffer le corps, le cœur et l’esprit. Cela marche également avec la pleine lune mais il faut le reconnaître, c’est un peu moins bien.

Parlons sans plus attendre de la texture, puisque le sable reste plus confortable que le gazon ou encore et bien entendu que le goudron. C’est ainsi qu’il devient tout à fait possible de reproduire les positions diverses du Kamasutra http://www.lovesita.com/posts/view/44/Kamasutra-saisir-son-histoire, difficilement transposables sur un chantier ou sur la route départementale car même si la piste d’avion permet de s’envoyer en l’air, il faut avouer qu’elle fait saigner les genoux.

De surcroît, la plage est également un lieu où beaucoup d’êtres humains se jaugent les uns les autres. Les femmes ne font pas par pur hasard leurs régimes en début d’année.. Elles sont plutôt à penser à se préparer pour attirer l’attention de la gent masculine (ou féminine…). Les hommes, quant à eux, se mitraillent les abdominaux en salle de musculation pour des raisons similaires. C’est quand même plus simple que de se torturer le cerveau tout l’été pour essayer de ne pas passer pour un abruti analphabète au bureau.

Mais la plage est aussi le paradis du vilain voyeur. Droit comme un I, avec ses lunettes de soleil et sa gazette en bouclier, c’est dur de le soupçonner de ses intentions scopiques peu louables. Il faut reconnaître qu’ils sont quand même bizarres ces messieurs qui promènent leurs clebs pendant quatre heures dans un sentier surplombant l’ensemble d’une crique branchée, non? C’est leur passion prétendent-ils… À d’autres ! Mais bon, respectons ces pauvres retraités qui ont travaillé dur toute leur vie pour se payer un petit coin d’eldorado.

Il existe qui plus est les lieux nudistes et naturistes, qui sont généralement des plages ou des campings. Comme si cela paraissait évident ! Pourquoi n’avons-nous pas des circuits de karting nudistes dans ce cas ? Ou encore des clubs de gymnastique rythmique nudistes ? Ils nous répondent que c’est pour la tranquillité et les facilités de réunion qu’offrent les plages, tout simplement. Enfin libre…

En effet, les plages se situant sur les rivages, elles n’ont pas de vis-à-vis si elles sont bien planquées. Nous n’y pensons pas souvent mais cela paraît logique. Certes, il y a le petit poisson qui va peut-être se rincer l’œil mais lui, il ne va pas balancer, contrairement au bagagiste de Roissy-en-France qui va en profiter pour se faire bien voir avec sa hiérarchie.

Nous pouvons aussi jouer à la plage, comme Martine. Il est aussi possible de pratiquer le beach soccer, le beach-volley et même le frisbee. Bien entendu, la pétanque également avec qui plus est un avantage certain pour les poseurs du fait de la surface sableuse peu lisse. Les jeux pour excités se pratiquant plutôt au niveau des hautes herbes à quelques centaines de mètres de rivage. Pour les tarés régressifs, il reste les bacs à sable et leurs zizis pour jouer.

Sur la plage, nous pouvons aussi draguer puisque la plupart du temps les jeunes personnes sont regroupées par genre. Forcément, cela provoque un contexte « d’affrontement » souhaitable. Le petit groupe de jeunes hommes traverse la plage avec les torses bombés pour voir où sont les jeunes beautés qui feignent l’ignorance dans leurs bikinis rose bonbon. À ce propos, précisons pour les filles qui se donnent une posture qu’il est très mauvais pour la santé de lire des romans à la plage car c’est un lieu inadapté pour ce type de pratique. Bruit, ensoleillement, bourrasques de sables, obstacles a la sociabilité. Allongez-vous tout simplement sur le ventre et laissez-nous apprécier le spectacle.

Enfin, en couple, on peut se taquiner sur la plage, se toucher avec cette petite pointe d’excitation de se dire que l’on est peut-être vu voire maté. Il vous plaît de mettre la main dans le string de votre partenaire devant trois cents personnes bande de coquins ? Il va être temps de laisser tranquille les promeneurs de chien et de se poser les bonnes question. La personne qui vous regarde ne doit certainement pas être une blonde aux yeux bleus qui en profite pour se frotter le clitoris mais plutôt le promeneur de chien qui joue avec le sceptre d’Ottokar. On respecte son public même s’il faut toujours un méchant que l’on oublie au début du film mais qui revient toujours à la fin. Les gens ont besoin d’un coupable pour rationaliser ou atténuer leurs dysfonctionnements. Maurice ! Tu as mangé tout le chocolat…

Cependant attention ! Ce n’est pas non plus le cinq étoiles de Pattaya sud. Le sable s’incruste dans les orifices, les petites bêtes sentent l’odeur du soufre et les mycoses peuvent se pointer également. Alors, qu’est-ce que vous prenez ? Un café calva ou un sex on the beach ?

Bien entendu, il y a le cadre récréatif que proposent les plages avec la baignade, le soleil, les galets pour les ricochets sans oublier les litres de bière du bar qui coulent à flots au milieu de la baie dans les yachts des monégasques. Et puis n’importe qui ose un dénuement au moins relatif sur les plages… Forcément se mettre tout nu au boulot nous n’y voyons pas l’intérêt, sauf si on veut faire déposer le bilan à l’entreprise pour manque de productivité. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’homme est habillé et le sexe considéré comme tabou, car nos sociétés primitives (nos ancêtres) se sont aperçus que l’ont ne produisaient rien car on pensait qu’à faire l’amour avec le 95B qui se promène dans la grotte. Il fallait reprendre les choses en main pour les besoins de l’humanité. Les mecs qui enfilent les nanas c’est bien, mais inventer l’électricité et trouver des théorèmes mathématiques c’est mieux. Ou différent tout du moins…