Shanghai est située sur la rivière Huangpu..

Shanghai est une ville située sur la rivière Huangpu, près de l’embouchure du Yangzi Jiang, à l’est de la chine.

Avec ses vingt-quatre millions d’habitants, ses trois-cent-soixante-dix mille millionnaires et ses quatre-vingt-dix milliardaires (un milliardaire sur vingt dans le monde vit à Shanghai), la ville de Shanghái est l’endroit branché de l’empire du milieu, la raison à un emplacement géographique idéal et à de multiples vagues d’immigration qui s’y sont succédées au fil du temps.

A Shanghai les gratte-ciels montent à vue d’œil et près de vingt mille chantiers permanents y sont assurés. Ce succès a commencé dans les années trente où l’occupation nippone en a fait un endroit à la mode. En effet, cent quarante-neuf « maisons de confort » proposaient des rapports sexuels à cette époque et les salles à opium étaient fréquentées par la bourgeoisie asiatique. Shanghai était ainsi et très justement surnommée le « Paris asiatique », en hommage à la ville lumière déjà très en vogue à cette même époque.

De nos jours, les occupations ont évolué mais le succès reste le même. À titre d’exemples, les grandes stars du cinéma américain y ont leur lieu de villégiature et toutes les équipes de football européennes y vont pour étoffer leur préparation de présaison. Les défilés de mode sont quotidiens et les soirées branchées s’y succèdent régulièrement. Shanghai est donc la ville de la démesure où le sexe est présent partout et nulle part à la fois: dans les rues, sur les panneaux publicitaires, dans les discothèques pour millionnaires et rentiers… Par contre, il est absent de la culture mandarine et communiste qu’incarne aujourd’hui le céleste empire.

Pays de la censure et de la torture, il ne faut pas non plus aller trop loin dans la débauche à moins de lâcher un bon billet au Parti central, complice du régime nord-coréen, mais ça, c’est une autre histoire qui pourra donner matière à un nouveau sujet à présenter et à développer dans un futur article…
Aussi, les « codes » charnels se démocratisent de plus en plus et nous pouvons voir que les minijupes commencent à fleurir sur les rives du Huangpu ! Il n’est ainsi pas vraiment étonnant de constater l’exode des femmes des villes et des provinces environnantes, préférant venir flâner au sein de lieux plus attractifs à leurs yeux.

Mais une question se pose alors, que font les hommes des régions désertées par les femmes ? « L’hygiène du pénis » est quand même quelque chose à sauvegarder et nécessitant un minimum d’activité. On peut donc émettre plusieurs hypothèses: soit une augmentation des rapports homosexuels, soit une hausse significative d’agressions sexuelles (dont on sait qu’ils sont friands dans certaines régions) ou bien une incontestable explosion de la masturbation.

Bref, la « perle de l’orient » n’a pas fini de dévoiler ses secrets issus de ce mélange explosif entre milliardaires et impécunieux consanguins, entre vitrines pour l’Occident et Parti central communiste adepte de la torture pour les opposants au régime.
Shangai perle de l'orient
Bon voyage à Shanghai si tel est votre souhait !
Et au plaisir pour un peu de lecture et de partage…